Développement durable

La volonté partagée de réaliser un aménagement exemplaire

 

La nouvelle Ligne à Grande Vitesse Bretagne-Pays de la Loire (LGV BPL) entre Le Mans et Rennes, longue de 182 km, permettra d’importants gains de temps entre l’Ouest de la France et Paris.


En effet, ces 37 minutes gagnées permettent de réduire à moins de 1h30 le trajet entre Paris et Rennes et au-delà, vers Saint-Malo et l’ensemble de la Bretagne occidentale. Il apporte ainsi une contribution majeure à la réduction à 3 heures du temps de parcours entre Paris - Brest et Paris - Quimper. Elle permet aussi d’accroître la capacité de transport ferroviaire, offrant une alternative aux autres modes de transports sur les mêmes destinations. Ce rééquilibrage entre modes est un des objectifs fixés au niveau national en matière de développement durable.

Ce projet d’intérêt public d’envergure n’est pas sans conséquence sur l’environnement, le paysage et les conditions de vie des riverains. Vue parfois comme une cicatrice à travers les territoires et les paysages, la LGV bénéficie d’une stratégie environnementale et de développement durable ambitieuse, pour faire de ce projet un aménagement exemplaire par son insertion dans les territoires.

Eiffage Rail Express (ERE) a d’abord cherché à minimiser le plus possible les impacts directs de la LGV sur les paysages, le cadre de vie, l’environnement et la biodiversité, en respectant certes la réglementation, mais en allant aussi parfois au-delà des strictes préconisations réglementaires. Pour cela, des actions fortes et innovantes sont mises en œuvre :

 

La maîtrise et la réduction de l’empreinte écologique, en s’appuyant notamment sur deux démarches clefs :

- la réduction des émissions de gaz à effet de serre

- la préservation de la biodiversité

 

Le respect de l’environnement humain et du cadre de vie 

 

L’engagement concret d’ERE au plan économique, social et sociétal, notamment au niveau local et régional