Actualités

La signalisation ferroviaire

Le 25.11.2015

Retour

Alors que la pose des voies est achevée sur l'ouest du tracé entre Sablé-sur-Sarthe et Rennes, c'est au tour de la signalisation ferroviaire d'être installée. 

Hors-voie, au coeur du rail ou encore en cabine, les systèmes de signalisation sont en cours de montage. Ils viennent s'ajouter aux éléments de signalisation latérale et permettront ainsi aux trains de circuler en toute sécurité. 

Quiconque a voyagé dans le train a déjà remarqué ces panneaux caractéristiques et ces feux lumineux le long des lignes classiques et dans les gares. Le plus souvent, ils sont de couleur verte, orange et rouge : ce sont des éléments du code Verdant, le standart français de la signalisation latérale à la voie, en place depuis 1936. Ils permettent au conducteur de mener son convoi en sécurité, en évitant les collisions avec une autre rame ou un obstacle imprévu. Plus la vitesse du train est élevée, plus il devient difficile pour le conducteur de distinguer ces informations en bord de voies. C'est pourquoi une signalisation en cabine vient s'y ajouter. 

Grâce à cette technique, des capteurs analysent en permanence l'environnement de la ligne : position des trains, éléments obstruant la voie, météo, etc. Les informations sont envoyées puis traitées dans des bâtiments techniques situés en bord de voies. Elles sont ensuite transmises directement dans la cabine du conducteur sur ses écrans de contrôle. 

Pour le projet BPL, SNCF Réseau a souhaité que trois systèmes de signalisation soient installés : 

  • le système français TVM 300 (transmission voie-machine)
  • le système européen de niveau 1 (entre la Milesse et Connerré où circulera également le fret)
  • le système européen de niveau 2 (sur l'ensemble de la ligne)

Le conducteur de train suit son objectif de vitesse en consultant  l'écran de contrôle dans sa cabine. Grâce au système français TVM 300, les données analogiques lui sont transmises au niveau du rail tous les 1 200 mètres environ. Cependant, il n'y a pas de possibilité de changer l'information entre chaque tronçon. Le système européen de niveau 2 permet quant à lui l'envoi de données numériques par signal radio en temps réel. Ainsi, 26 mâts GSM-R ont été installés le long des 182 kilomètres de la LGV pour assurer la transmission de ces ondes vers les motrices. Enfin, l'ERTMS de niveau 1, comme la TVM 300, permet la réception de manière ponctuelle des informations via des balises le long du rail mais dans un standart européen. 

C'est la première fois en France que trois systèmes de signalisation différents fonctionneront ensemble. Implanter le système TVM 300 sur BPL permettra aux rames actuellement en circulation d'emprunter sans problème la nouvelle ligne jusqu'à Rennes. 

Intérieur du SEI 77