Observatoire

L'Observatoire socio-économique et environnemental, associe l'Etat et les autres cofinanceurs de la LGV, les représentants des territoires traversés et des milieux économiques concernés, SNCF Réseau et Eiffage Rail Express. Il a pour missions : 

  • D'assurer le suivi socio-économique et environnemental de la LGV, en phase travaux comme en phase d'exploitation jusqu'en 2022
  • D'en évaluer les incidences et de rendre compte des principales réactions des opinions publiques
  • De fournir une information transparente sur les effets directs et indirects de la LGV sur les territoires concernés
  • D'améliorer ainsi la conception et l'intégration des futurs projets de la LGV via ce retour d'expérience spécifique

L'Observatoire s'articule autour de trois entités principales :

  • Un comité scientifique de 12 experts qui se réunit trois fois par an en moyenne, pour donner un avis scientifique sur les axes de travail de l'observatoire, les méthodologies et les études produites.
  • Un comité d'orientation, constitué par l'ensemble des partenaires impliqués directement dans le projet et sa réalisation. Il se réunit trois fois par an pour donner un avis sur les axes de travail et la production de l'Observatoire. Ce comité peut ainsi orienter les réflexions engagées et proposer de nouvelles problématiques. C'est en décembre 2012 que ce comité a présenté la charte de fonctionnement, qui a ensuite été validée par le comité scientifique. 
  • La Direction Opérationnelle, assurée par ERE, en lien avec les DREAL et SNCF Réseau. Elle valide le programme de l'Observatoire et assume les arbitrages nécessaires. 

La mise en place d'un observatoire socio-économique et environnemental s'inscrit également dans une démarche récemment initiée par SNCF Réseau sur d'autres projets d'infrastructures linéaires. Ces observatoires ont pour ambition d'aller au-delà des suivis réglementaires tels que la réalisation des bilans LOTI, obligatoires sur ces grands projets ferroviaires.